Comment fonctionne le vote ?

Quand les élèves ont terminé leur rédaction, vient le moment du vote.
Mais ça fonctionne comment le système de vote sur Un Livre à Part ?
Faites chauffer l’eau du thé, car j’apporte un maximum de réponses dans cet article.

Combien de textes faut-il pour lancer le vote ?

Trois textes sont nécessaires. En dessous, c’est impossible.

Pourquoi est-ce impossible en dessous de 3 textes ?

Car vos élèves ne peuvent pas lire leurs propres textes, et donc voter pour eux mêmes. Dans la répartition des textes, le leur sera systématiquement absent.

Voilà comment mettre son ego de côté pour savourer les textes des autres.

Le vote est-il anonyme ? (attention ça se complique)

Les élèves voteront pour la plus belle suite, et ce de façon anonyme. C’est-à-dire sans savoir qui a rédigé tel ou tel autre texte.

Pour éviter un a priori, qu’il soit positif (je vote pour mon copain) ou négatif (ah non pas lui, il s’habille n’importe comment), les textes sont présentés sans les noms des élèves.  Chaque texte porte un numéro sous cette forme : Participation n°1, Participation n°2, Participation n°3

Et le numéro de participation est différent pour chaque élève votant. Je m’explique avec un exemple.

Imaginons que 6 élèves ont participé à un chapitre :

  • Élève A > Texte : « A quelle belle journée… »
  • Élève B > Texte : « Bien joué mon ami… »
  • Élève C > Texte : « C‘est absurde de… »
  • Élève D > Texte : « Décidément, le sort… »
  • Élève E > Texte : « Elle se dirigea vers… »
  • Élève F > Texte : « Foutu pour foutu… »

L’élève A va sur le site pour voter et peut lire 5 textes (6 textes moins le sien) :

  • Participation n°1 > Texte : « Foutu pour foutu… »
  • Participation n°2 > Texte : « Bien joué mon ami… »
  • Participation n°3 > Texte : « Elle se dirigea vers… »
  • Participation n°4 > Texte : « Décidément, le sort… »
  • Participation n°5 > Texte : « C’est absurde de… »

L’élève B va sur le site pour voter et peut lire :

  • Participation n°1 > Texte : « C’est absurde de… »
  • Participation n°2 > Texte : « Elle se dirigea vers… »
  • Participation n°3 > Texte : « A quelle belle journée… »
  • Participation n°4 > Texte : « Foutu pour foutu… »
  • Participation n°5 > Texte : « Décidément, le sort… »

Je vous épargne la répartition des textes pour les 4 autres élèves, vous avez très certainement compris le principe. Quand le professeur ouvre les votes, Un Livre à Part se charge de mélanger les textes.

Mais alors pourquoi mélanger les textes alors qu’ils sont déjà anonymisés ?

Pour éviter les : « pssst ! tu votes pour mon texte, c’est le 3 » mais aussi pour ne pas favoriser un texte de par son ordre de lecture.

Combien de textes chaque élève lira au maximum ?

Tous sauf le sien. Par exemple, vous avez une classe de 25 élèves, tous ont participé, ce qui fait que chaque élève va devoir lire 24 textes.

Si vous pensez que le temps de lecture sera trop important, il est possible de limiter à 5 le nombre de textes à lire au maximum, la plateforme se chargeant de répartir équitablement chaque texte entre les élèves. Cette option est désactivée par défaut.

Et si je fais travailler mes élèves en sous-groupes ?

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez demander à un groupe de rédiger un chapitre, puis demander à toute la classe de voter. Avoir participé n’est pas une obligation pour pouvoir voter.

Limite de temps

Par défaut, une date limite pour voter est fixée à deux jours à partir du moment où le vote est lancé. Cependant, il est possible d’anticiper la fin du vote, si tout le monde a voté. Et, il est également possible de prolonger par périodes de deux jours, pour les retardataires.

Ex-æquo ?

En cas d’ex-æquo, c’est au professeur de départager la meilleure suite.

C’est un choix difficile à faire. Si difficile que vous avez le choix de l’annoncer à vos élèves ou de ne rien leur dire. Le site n’en garde pas de traces,  à vous de voir.

Nombre de points !

« Madame/Monsieur ! J’ai eu combien de votes pour mon texte ? »

Idem qu’en cas d’ex-aequo, la ventilation des points reste à la seule connaissance du professeur.

Pourquoi cacher les cas d’ex-aequo et ne pas afficher les points ?

Je ne pense pas qu’il y ait un intérêt à afficher ces données pour les élèves. Ce n’est pas la compétition qu’il faut ici mettre en avant.

Il y a certes un gagnant à la fin, mais je n’ai pas créé Un Livre à Part dans cette optique. J’estime que tous les textes sont gagnants, car tous ont été lus, pas juste par le professeur comme c’est souvent le cas dans une rédaction.

Et, j’ai l’intime conviction que les élèves découvriront que ce plaisir d’être lu n’est rien en comparaison du plaisir de découvrir les imaginaires de leurs camarades.

Peut-on savoir après le vote qui avait écrit tel ou tel texte ?

Mis à part le texte gagnant, non ce n’est pas possible !

Cela rend difficile la reconnaissance d’un élève, en fonction de son style par exemple, et permet de ne pas perdre l’anonymat au moment des futurs votes.

Et puis, vos élèves vont sérieusement cogiter pour savoir qui a écrit ceci ou cela. Donc, un peu de frustration mélangée avec une bonne dose d’émulation, généreusement saupoudrée d’imagination, ça donne un cocktail dans lequel il ne manque qu’une seule chose : votre pédagogie.

Vidéo pour les professeurs

Bonjour,

Après 3 mois de bêta test, voici une vidéo présentant aux professeurs la partie administration du site.

Je suis dans l’attente de vos commentaires pour m’améliorer.

La réalisation de cette vidéo a été pour moi une formation enrichissante, que ce soit de l’écriture à l’enregistrement audio puis de la capture vidéo au montage. J’ai totalement découvert la création vidéo.

Entre deux corrections de bugs sur le site, essayer différents logiciels pour le son, puis pour la capture vidéo et enfin pour le montage, se familiariser avec tous. Essayer, voir que ça ne fonctionne pas, recommencer.

Une formation pratique qui me permettra de faire d’autres vidéos plus rapidement.

En classe entière, c’est la galère !

Vous pouvez rédiger une histoire en faisant participer tous les élèves de la classe. Effectivement, c’est le principe de base. Mais entre une classe de 18 et une autre de 34 élèves, puis entre une classe informatique dernier cri et un vieil ordinateur au CDI*, l’organisation d’une histoire avec l’outil Un Livre à Part peut paraître plus ardue.

Plusieurs solutions s’offrent cependant à vous. Vous pouvez organiser vos élèves en sous-groupes et les faire coopérer sur 5 textes plutôt que 34 ; voilà qui règle le problème du nombre d’ordinateurs disponibles. Un animateur dans chaque groupe peut aussi veiller au bon déroulement de l’écriture.

Vous êtes également libre d’écrire une histoire qui mêlerait des contraintes lexicales, grammaticales ou oulipiennes à une obligation de construire un récit suivant un déroulement historique précis. Les dates et les protagonistes pourraient être fournis par le professeur d’histoire ou de latin. À deux professeurs, gérer une classe nombreuse devient plus simple.

À vous de jouer !
Tout est possible, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques dans les commentaires.

* CDI : Pour nos amis Québecois, Centre de Documentation et d’Information.

Un Livre à Part c’est quoi ?

Un Livre à Part c’est un outil numérique pour créer une ou plusieurs histoires au sein de la classe.

Écrire

Vous publiez sur le site un premier chapitre. Vous transmettez à vos élèves les identifiants qui leur permettront à tous de proposer une suite.

Voter

Quand la rédaction est terminée par l’élève, vous pouvez soit l’approuver, soit la corriger ou même demander à l’élève de la corriger en lui transmettant une consigne.

Quand toutes les rédactions seront validées, il vous sera possible de lancer le vote.

Ils/Elles voteront pour la plus belle suite, et ce de façon anonyme. C’est-à-dire sans savoir qui a rédigé tel ou tel autre texte. Si vous pensez que le temps de lecture sera trop important, il est possible de limiter à 5 le nombre de textes à lire au maximum, la plateforme se chargeant de répartir équitablement chaque texte entre les élèves. Cette option est désactivée par défaut.

Petite précision, vos élèves ne peuvent pas voter pour leurs propres textes. Dans la répartition des textes à lire, celui de chaque élève est systématiquement absent.

En cas d’ex-æquo c’est à vous de départager la meilleure suite.

Et ainsi de suite…

À l’issue du vote, le nouveau chapitre donne le point de départ d’un nouveau cycle ( Écriture > Correction/Validation > Vote ) et ce jusqu’à terminer l’histoire.

De ce travail collaboratif sortira une œuvre unique.
Et je l’espère un plaisir d’écrire et de lire partagé.

Déclarer des problèmes en phase de bêta test

Pour accompagner la bêta test dignement et pour faciliter vos remontées d’informations, j’ai installé un bug tracker = Logiciel de suivi de problèmes

Vous voyez un problème ou vous pensez à une amélioration possible. Pas la peine d’ouvrir votre boite mail et d’écrire une tartine pour me détailler la chose.

Cliquez sur le lien Bêta Test en bas à droite du site (pas du blog) et vous pourrez dès lors surcharger l’écran avec vos commentaires. Je recevrai une capture d’écran surchargée dans ma boite mail.

C’est tout !

Bêta Testeurs

Bonjour et Bienvenue aux premiers utilisateurs d’ Un Livre à Part !

Vous serez affublés d’un drôle de nom, les Bêta Testeurs.

D’abord merci d’avoir accepté l’invitation, vous n’imaginez pas ce que représente pour moi cette phase de Bêta Test. Depuis plus de 7 mois que je développe la plateforme en étant parti de rien, c’est-à-dire un éditeur de texte dans un répertoire vide d’un minuscule ordinateur. Quelque 7 000 lignes de code et 100 litres de Thé Noir plus tard, ma solitude est enfin rompue.

J’éprouve en ce moment même une sensation proche d’un Robinson Crusoé regagnant la civilisation, un mélange de joie et d’appréhension. De la joie, car je suis heureux de partager avec vous le résultat d’un travail de longue haleine. Mais aussi de l’appréhension, car j’ai peur d’avoir fait un gros hors-sujet en étant resté devant mon écran.

J’ai essayé de faire un bel outil numérique, simple et efficace.

À vous maintenant de me dire si j’ai vu juste.