En classe entière, c’est la galère !

Vous pouvez rédiger une histoire en faisant participer tous les élèves de la classe. Effectivement, c’est le principe de base. Mais entre une classe de 18 et une autre de 34 élèves, puis entre une classe informatique dernier cri et un vieil ordinateur au CDI*, l’organisation d’une histoire avec l’outil Un Livre à Part peut paraître plus ardue.

Plusieurs solutions s’offrent cependant à vous. Vous pouvez organiser vos élèves en sous-groupes et les faire coopérer sur 5 textes plutôt que 34 ; voilà qui règle le problème du nombre d’ordinateurs disponibles. Un animateur dans chaque groupe peut aussi veiller au bon déroulement de l’écriture.

Vous êtes également libre d’écrire une histoire qui mêlerait des contraintes lexicales, grammaticales ou oulipiennes à une obligation de construire un récit suivant un déroulement historique précis. Les dates et les protagonistes pourraient être fournis par le professeur d’histoire ou de latin. À deux professeurs, gérer une classe nombreuse devient plus simple.

À vous de jouer !
Tout est possible, n’hésitez pas à me faire part de vos remarques dans les commentaires.

* CDI : Pour nos amis Québecois, Centre de Documentation et d’Information.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *