Comment fonctionne le vote ?

Quand les élèves ont terminé leur rédaction, vient le moment du vote.
Mais ça fonctionne comment le système de vote sur Un Livre à Part ?
Faites chauffer l’eau du thé, car j’apporte un maximum de réponses dans cet article.

Combien de textes faut-il pour lancer le vote ?

Trois textes sont nécessaires. En dessous, c’est impossible.

Pourquoi est-ce impossible en dessous de 3 textes ?

Car vos élèves ne peuvent pas lire leurs propres textes, et donc voter pour eux mêmes. Dans la répartition des textes, le leur sera systématiquement absent.

Voilà comment mettre son ego de côté pour savourer les textes des autres.

Le vote est-il anonyme ? (attention ça se complique)

Les élèves voteront pour la plus belle suite, et ce de façon anonyme. C’est-à-dire sans savoir qui a rédigé tel ou tel autre texte.

Pour éviter un a priori, qu’il soit positif (je vote pour mon copain) ou négatif (ah non pas lui, il s’habille n’importe comment), les textes sont présentés sans les noms des élèves.  Chaque texte porte un numéro sous cette forme : Participation n°1, Participation n°2, Participation n°3

Et le numéro de participation est différent pour chaque élève votant. Je m’explique avec un exemple.

Imaginons que 6 élèves ont participé à un chapitre :

  • Élève A > Texte : « A quelle belle journée… »
  • Élève B > Texte : « Bien joué mon ami… »
  • Élève C > Texte : « C‘est absurde de… »
  • Élève D > Texte : « Décidément, le sort… »
  • Élève E > Texte : « Elle se dirigea vers… »
  • Élève F > Texte : « Foutu pour foutu… »

L’élève A va sur le site pour voter et peut lire 5 textes (6 textes moins le sien) :

  • Participation n°1 > Texte : « Foutu pour foutu… »
  • Participation n°2 > Texte : « Bien joué mon ami… »
  • Participation n°3 > Texte : « Elle se dirigea vers… »
  • Participation n°4 > Texte : « Décidément, le sort… »
  • Participation n°5 > Texte : « C’est absurde de… »

L’élève B va sur le site pour voter et peut lire :

  • Participation n°1 > Texte : « C’est absurde de… »
  • Participation n°2 > Texte : « Elle se dirigea vers… »
  • Participation n°3 > Texte : « A quelle belle journée… »
  • Participation n°4 > Texte : « Foutu pour foutu… »
  • Participation n°5 > Texte : « Décidément, le sort… »

Je vous épargne la répartition des textes pour les 4 autres élèves, vous avez très certainement compris le principe. Quand le professeur ouvre les votes, Un Livre à Part se charge de mélanger les textes.

Mais alors pourquoi mélanger les textes alors qu’ils sont déjà anonymisés ?

Pour éviter les : « pssst ! tu votes pour mon texte, c’est le 3 » mais aussi pour ne pas favoriser un texte de par son ordre de lecture.

Combien de textes chaque élève lira au maximum ?

Tous sauf le sien. Par exemple, vous avez une classe de 25 élèves, tous ont participé, ce qui fait que chaque élève va devoir lire 24 textes.

Si vous pensez que le temps de lecture sera trop important, il est possible de limiter à 5 le nombre de textes à lire au maximum, la plateforme se chargeant de répartir équitablement chaque texte entre les élèves. Cette option est désactivée par défaut.

Et si je fais travailler mes élèves en sous-groupes ?

La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez demander à un groupe de rédiger un chapitre, puis demander à toute la classe de voter. Avoir participé n’est pas une obligation pour pouvoir voter.

Limite de temps

Par défaut, une date limite pour voter est fixée à deux jours à partir du moment où le vote est lancé. Cependant, il est possible d’anticiper la fin du vote, si tout le monde a voté. Et, il est également possible de prolonger par périodes de deux jours, pour les retardataires.

Ex-æquo ?

En cas d’ex-æquo, c’est au professeur de départager la meilleure suite.

C’est un choix difficile à faire. Si difficile que vous avez le choix de l’annoncer à vos élèves ou de ne rien leur dire. Le site n’en garde pas de traces,  à vous de voir.

Nombre de points !

« Madame/Monsieur ! J’ai eu combien de votes pour mon texte ? »

Idem qu’en cas d’ex-aequo, la ventilation des points reste à la seule connaissance du professeur.

Pourquoi cacher les cas d’ex-aequo et ne pas afficher les points ?

Je ne pense pas qu’il y ait un intérêt à afficher ces données pour les élèves. Ce n’est pas la compétition qu’il faut ici mettre en avant.

Il y a certes un gagnant à la fin, mais je n’ai pas créé Un Livre à Part dans cette optique. J’estime que tous les textes sont gagnants, car tous ont été lus, pas juste par le professeur comme c’est souvent le cas dans une rédaction.

Et, j’ai l’intime conviction que les élèves découvriront que ce plaisir d’être lu n’est rien en comparaison du plaisir de découvrir les imaginaires de leurs camarades.

Peut-on savoir après le vote qui avait écrit tel ou tel texte ?

Mis à part le texte gagnant, non ce n’est pas possible !

Cela rend difficile la reconnaissance d’un élève, en fonction de son style par exemple, et permet de ne pas perdre l’anonymat au moment des futurs votes.

Et puis, vos élèves vont sérieusement cogiter pour savoir qui a écrit ceci ou cela. Donc, un peu de frustration mélangée avec une bonne dose d’émulation, généreusement saupoudrée d’imagination, ça donne un cocktail dans lequel il ne manque qu’une seule chose : votre pédagogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *